Art

Jeff Koons, sacré Roi du Kitsch!

Salut mes tout ptits amis! Aujourd’hui nous allons nous intéresser à un artiste majeur de l’univers du Kitsch : Jeff Koons. Ses Œuvres sont devenues mondialement connus grâce à leurs excentricités et aux expositions tout à fait insolites que nous livre ce grand artiste. Vous avez surement entendu parlé de ce phénomène grâce à son exposition très controversée, mais pas moins innovante au château de Versaille ou il a exposé plusieurs de ses œuvres : Des reproductions grandeurs natures de ballon de baudruches en forme d’animaux et sa célèbre bouée homard posée dans la galerie des glaces!

Jeff koons homard versailles kitsch

Mais qui est donc ce curieux bonhomme? Comment en est-il arrivé à exposé de si curieuses œuvres?
Après avoir été longtemps courtier en matières premières à Wall Street, Jeff Koons se lance dans l’art « en tant que vecteur privilégié de merchandising ». Ses œuvres sont réalisées dans un atelier, situé à Chelsea, près de New York, avec plus de 100 assistants. Il ne réalise aucune œuvre lui-même mais impulse des idées qu’il fait exécuter par ses collaborateurs professionnels.

oeuvre de jeff koons roi du kitsch

Grâce à son excentricité, son originalité et une grande pointe d’humour, Jeff Koons nous livre des œuvres hautes en couleurs, agréables à étudier et d’ors et déjà considéré comme des œuvres emblématiques de la fin du XXe siècle par les collectionneurs et quelques collègues tel-que Francois Pinault.

Jeff Koons roi du kitsch et son dauphin

Mais peut on sérieusement classer son art et ses oeuvres dans un mouvement précis?
Sommairement les productions de Jeff Koons peuvent être vue à cheval entre les Readys-Mades, et le pop-art avec un petit clin d’œil aux objets du quotidien démesurés de Claes Oldenburg.

le chien-baudruches géant de jeff koons roi du kitsch

La plupart du temps, notre roi du Kitsch utilise des objets populaires tel que des aspirateurs et des ustensiles électroménagers enfermés dans des caisses de plexiglas et éclairés de néons, puis des ballons de basket en suspension dans des aquariums, puis des bibelots rococo, des souvenirs de bazar (lapins gonflables, bergères ou petits cochons en sucre, Michael Jackson en porcelaine.), enfin et surtout des jouets et des objets intimement liés à l’enfance. Sont but : tenter de glorifier, transcender un objet de tous les jours afin de lui donner une nouvelles vie, un nouveau sens! Au final cela donne des œuvres Ultra-Kitsch mais on à toujours l’impression que notre petite voie intérieur nous dit : « OUlalala c’est kitsch! mais pourquoi je trouve ca hyper beau? » voila toute la force de Jeff Koons!

Tel un preux chevalier Jeff Koons a su remettre au goût du jour les mouvements avants-gardistes, comme le pop-art, qui c’était un peu essoufflé ces dernière décennies. Grâce à Jeff Koons on peut se la joué punk : « Pop-art never die »! La plupart de ces œuvres sont très appréciées des grands milliardaires nouveaux-riches. Il a su se forger une réputation à coups de Millions de Dollars : et oui ses œuvres se vendent très chère mais pourquoi s’en priverai t-il? En réalité c’est même l’artiste encore vivant le plus cher de l’art contemporain.

compisition made in jeff koons roi du kitsch

Jeff Koons utilise plusieurs techniques artistiques : l’installation, la photographie, la peinture, la sculpture sur tous matériaux (bois, marbre, verre, inox) jusqu’à la création par ordinateur. Son péché mignon reste la peinture, mais il reste un artiste confirmé en touchant un peu à tout.

son actrice de femme

Pour conclure je dirais que l’ami Jeff reste un artiste très intéressant, original, avec une grande touche de malice, son attachement fort à l’art Warholien n’est plus a démontrer : dans le sens ou l’artiste est un Businessman, en effet son passé de Trader de Wall Street colle tout à fait à cette image que Andy Warhol véhiculait. étant un grand enfant dans l’âme Mister Koons affectionne particulièrement le milieu de l’enfance, comme le démontre sa dernière oeuvre :
Split-Rocker, est une sculpture réalisée avec plus de 100 000 fleurs. Elle représente pour une moitié un Dino, pour une moitié un Poney, tous deux issus de l’imagerie de l’enfance.

Split-Rocker l'oeuvre floral kitsch

Si vous voulez approfondir vos connaissance sur ce curieux, mais fort intéressant personnage voici quelques liens à visiter d’urgence :

Jeff Koons website

Jeff Koons à Versailles

Michael Jackson sculpture kitsch de jeff koons

Article précédent

Le Kitsch aime les animaux et ils lui rendent bien

Article suivant

Le clip de la semaine, Épisode 2

NikoSuckanCut

Publié par NikoSuckanCut

3 Commentaires

  1. 22 août 2010 at 3 h 31 min

    Oui,son Split-Rocker fait suite à son “Puppy” qui a été exposé au Rockefeller Center de New-York ( je l’ai vu, wow!) ainsi qu’à Bilbao en Espagne.
    Voir: http://slamxhype.com/slambase/jeff-koons/

  2. 22 août 2010 at 3 h 32 min

    Et ça vend ça monsieur! $$$

  3. Niko
    22 août 2010 at 10 h 47 min

    Merci pour l’information! Et oui cela se vend! Très chère même! Tatie en fait souvent des cauchemars! Dire qu’elle pourrait peut-être vendre ses napperons plusieurs milliers de Dollars la rend malade!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *