Jaquette jeux kitsch : la revanche de Kitt


On reprend notre folle aventure dans l’univers des jeux totalement improbables et kitsch! Après un premier épisode dédié à l’idole des jeunes et à la musique, nous allons aujourd’hui nous plonger dans les adaptations ratées de films ou dans notre cas de séries.  K2000! Une série qui a bercée notre enfance cette splendide corvette dotée de la parole qui secondait Michael Knight dans des aventures toutes aussi folles les unes que les autres!


Kitt la voiture volante et parlante


Et bien « Universal Interactive Studios » a décidé d’en faire un jeux! Et quel jeu! À mi-chemin entre la parodie non-voulue, le kitsch et la permanente funky ce jeu vous étonnera par sa grande originalité (humour humour quand tu me tiens…). Après un florilège de vidéos d’introduction mélant le In-game et des images de la série ou l’on peut admirer la permanente soignée de David Hasselhoff (allez voir son site cela vaux VRAIMENT le détour!) et les loupiottes rouges de Kitt, on nous invite à choisir entre différents modes : le mode Histoire ou quelques bonus!


kitt en pleine action


Le jeux commence fort, est on se prend de grande crise de fou rire à la vue de cette astucieuse voiture effectuant des sauts ridicules pour atterrir sur un amas de cartons qui passait là par hasard, ou en la voyant poursuivie par un de ses enjoliveurs après une réception difficile. Mais surtout, surtout, impossible de se contenir devant la doublure de Mister Hasselhoff, affublée pour l’occasion d’un postiche du plus bel effet.


La belle permanente de Michael


Les bonus nous proposent donc plusieurs vidéos, très kitsch mais aussi des quizz sur la série. Attention! il faut absolument commencer par ces quizz! Sinon vous ne pourre point comprendre l’humour des développeurs! Les questions sont Hard! il faut être un bon gros fan ou avoir Internet sous la main ou encore Votre oncle chômeur de longue durée qui s’est tapé l’intégral de la série 5 fois d’affilée.


Le quizz du jeux


Les menus et les interactions sont mornes, voir passables. Mais l’histoire reste quand même un grand classique de la série : En gros tu poses ton cerveau, tu prends ta manette et tu joues! L’esthétisme du jeu fait penser à ses vieux moniteurs des années 80, il y a de l’idée mais c’est très mal finalisé!


une interface bien kitsch


L’histoire est totalement folle, entrecoupée de vannes pouraves entre Michael et sa boite-vocale sur roues, on peut admirer des phases de jeu où on se fait poursuivre par des armées de missiles à têtes chercheuses. Et la HORREUR quand on commence à jouer, certaine phases du jeux reprenne la caméra des scènes vidéos : une vue de l’arrière ou l’on voit ces putains de missiles nous filer le train! OUah j’ai failli vomir! et bien sûr comme c’est un jeu, la voiture saute sur place… Élémentaire mon cher Watson!


les superbe saut de la voiture de mick!


Un jeu qui commence si fort ne s’arrête pas là. Au travers des onze missions que compte le mode Histoire, le joueur est amené à se battre, à chercher des items cachés dans une zone, à distancer des ennemis divers, à effectuer des cascades hollywoodiennes à tout va… L’action varie tout le temps, ce qui est un bon point pour un jeu de ce type, mais la durée de vie du tout ne dépassera pas les cinq heures. Et encore, cinq heures pour la simple et bonne raison qu’on ne sauvegarde pas la partie quand on le souhaite. Si vous mourrez, vous devrez recommencer au début de la mission, ou au mieux à mi-parcours.


la belle croix du missile à tête chercheuse


Malgré tout le jeux reste jouable car les compartement de la voiture sont bons. Mais L’univers trop fermé du jeu, ne permettra pas aux joueurs de découvrir de nouvelles choses après plusieurs parties : Le jeu est bien trop scripté et donc chaque partie se ressemble.. Trop même. Même les niveaux (au nombre de 11) se ressemblent tous : On cherche des items, on résout une énigme plus que bancale, et on se fait poursuivre soit par : des missiles, soit par un Hélicoptère, soit par un laser… en gros le Skin du méchant pas beau change mais la manière d’appréhender les Boss est toujours la même!


screenshot k2000


La musique quand à elle est si pauvre qu’on se demande si elle n’a pas été écrite par un enfant de 5 ans ayant de forts problèmes d’autisme. Au bout d’un moment on a même envie de couper le son et de se foutre un bon gros classique dans les oreilles.
Les ambiances sonores sont hyper Kitsch! du pur bonheur! les voix sont magiques et le jeu d’acteur ignoble!


On vous laisse avec l’intro du jeux :