Le Kitsch exposition de céramique


Depuis le 22 Octobre 2010 jusqu’au 27 Mars 2011, la petite ville de Biot dans les Alpes-Maritimes accueille une exposition fort intéressante : « Le Kitsch, Exposition de céramique« . Si on en croit le site de la commune, cette ville est un vrai forum culturel, les actions, les évènements et les expositions artistiques se succèdent et s’entre-mêle tout le long de l’année. L’exposition qui nous intéresse se trouve au Musée de Biot, Musée de l’histoire de l’archéologie et de la céramique.


vue du musée de Biot


Véritable parcours historique de la céramique en tant qu’objet kitsch, cette exposition vous en apprendra beaucoup sur cette « culture » et sur la céramique. On y apprend notamment que le mot Kitsch est apparu pour la première fois vers 1860 (même Tatie n’était pas née!), et qu’il proviendrait de l’allemand « verkitschen« , qui signifie « brader » ou « vendre quelque chose à la place de ce qui avait été demandé », On fait également remonter son origine au verbe allemand kitschen qui signifie « ramasser des déchets dans la rue ». Et oui mes petits amis! Par définition les brocantes, les braderies et les marchés aux puces sont donc historiquement Kitsch! Pas étonnant que la rédac’ y traine ses charentaises tout les étés!

On nous explique encore que historiquement parlant, il est intimement lié à l’idée de l’inauthentique, de la surcharge et du mauvais goût. Il apparaît qu’à l’origine il désigne la production artistique et industrielle d’objets bon marché. Le concept est indissociable de l’industrie de consommation de masse. Dans le langage courant le kitsch désigne des objets agrémentés de décorations superflues, qui copient la plupart du temps des œuvres reconnues comme des classiques. Il est le produit des changements sociaux et historiques du dernier tiers du XIXème siècle. Pour finir ce bref cours d’histoire du kitsch je vous propose une citation des créateurs de l’exposition : « On peut estimer aujourd’hui, que les courants esthétiques issus de l’artisanat et du design accueillent avec bienveillance toutes les formes plastiques revalorisant la notion du kitsch. »


Une céramique du musée Biot


Revenons-en à l’exposition elle-même : Les créateurs de l’évènement ont pris le parti de nous présenter la production de céramique, produit dans les années 50 et 60 ans, surement la période la plus édifiante. Toutes les œuvres exposées proviennent des ateliers Vallauris. Ces ateliers étaient spécialisés dans la production de « bibelots » en céramique qui remplirent de bonheur le cœur des touristes de toute la France pendant la même période.


un beau caniche kitsch en céramique


Alors si vous êtes du coin, n’hésitez pas à aller jeter un coup d’œil à cette exposition, laissez-nous vos impressions ou envoyez nous vos plus belles trouvailles!
En attendant, voici un petit avant-goût des objets que vous pourrez croiser lors de votre visite au Musée de Biot :


Oh les jolis poissons!




Un petit pot qui à du chien




plus ya de détail mieux c'est!


Le cendrier de Rocco...




Une saucière pour les rois du Rock.