Objets

3 façons de s’habiller kitsch… avec goût

Kitsch et bon goût, antinomiques ? Tout dépend de la définition qu’on en a (celle du kitsch, comme celle du bon goût). Tandis que le Larousse ne se gêne pas pour targuer kitsch « d’objet, décor, œuvre d’art dont le mauvais goût, voire la franche vulgarité, voulus ou non, réjouissent les uns, dégoûtent les autres », d’autres se montrent plus magnanimes, comme Milan Kundera, qui affirme que « le kitsch, par essence, est la négation absolue de la merde ; au sens littéral comme au sens figuré : le kitsch exclut de son champ de vision tout ce que l’essence humaine a d’essentiellement inacceptable ». Sur le blog, nous avons défini le kitsch comme une « parodie des goûts et des styles », « une sorte de nihilisme, reniant toutes ses réalisations précédentes ».

Vu comme ça, le kitsch n’exclurait pas nécessairement le bon goût. Pour insuffler une dose de kitsch à sa tenue sans perdre la face, il suffit de s’inspirer des réalisateurs passé maîtres dans l’art de la démesure second degré à l’esthétique léchée.

Le kitsch chic façon Wes Anderson

Avec « Moonrise Kingdom », « Grand Budapest Hotel » et « La Famille Tenenbaum », Wes Anderson, nous plonge dans des univers délicieusement désuets. Et dans le monde du kitsch, l’anachronisme est roi. Pour un look très « Grand Budapest Hotel », pensez costume trois-pièces et nœud pap’. Une montre de poche complètera parfaitement ce look rétro-kitsch. Fouillez dans les boutiques vintage et les friperies, vous y trouverez des pièces uniques. Les montres de poche vintage se trouvent facilement sur Internet sur des sites comme Chrono 24. Côté féminin, on s’inspirera de « Moonrise Kingdom ». Suzy porte les robes col Claudine et les chaussettes blanches remontées jusqu’aux genoux comme personne. Elle a 12 ans. Si la tenue fifille n’est pas une option, Margot dans « La Famille Tenenbaum » est une bonne source d’inspiration kitsch également, avec son douteux mais sensuel manteau en fourrure marron tout droit sorti d’une friperie, assorti à des gants rose pastel.

Le kitsch choc façon Almodovár

Le kitsch façon Almodovár se distingue par une palette chromatique haute en couleurs. Autant l’univers de Wes Anderson est pastel (dans Moonrise Kingdom notamment), autant celui du réalisateur espagnol est tape à l’œil. Pour se transformer en héroïne de mélodrame larmoyant, mélangez diverses couleurs vives différentes. Le rouge est quasi-omniprésent, associé à du vert du turquoise, du rose bonbon… On n’oublie pas les motifs bariolés : carreaux façon nappe à pique-nique ambulante, rayures horizontales, fleurs, pour un beau feu d’artifice du grand n’importe quoi, au résultat finalement assez réussi (surtout quand on s’appelle Pénélope Cruz). Les accessoires non plus ne font pas dans la demi-mesure : collier gold XXL, créoles démesurées ou boucles d’oreille en forme d’œil, rien n’est trop (beau) quand on aime vivre à l’extrême.

Le kitsch culcul façon Sofia Coppola

On pense ici surtout à « Marie-Antoinette » et ses farandoles de pâtisseries mangées en Converses roses et perruque poudrée. Pour une tenue kitsch culcul, on n’hésite pas à se lâcher sur les imprimés fleuris, les pastels, les broches vintage, tout en se gavant de macarons Ladurée. Une juste dose de fluo, de satin et de plumes apporte une touche de modernité, indispensable pour éviter l’allure de grand-mère. C’est ce que fait Beyoncé, qui s’est réincarnée en papesse du sexy-kitsch culcul depuis sa grossesse. Quant à savoir si c’est de bon goût…

Article précédent

Collages géométriques par Mandi Keighran

Article suivant

Sculptures pop par Nadín Ospina

Ben

Publié par Ben